L’art thérapie, c’est quoi au juste ?

01/12/2015 - Natacha PIROTTE, art thérapeute.

Une définition de l’art thérapie

L’art thérapie par l’accolade de ces deux mots, art et thérapie, véhicule dans l’imaginaire des personnes bien des possibles qui vont du coloriage à l’interprétation de chef d’œuvres. En tant qu’art thérapeute, j’ai tenté d’expliquer ici ce que j’entends par art thérapie et comment je l’envisage dans ma pratique.

Il existe plusieurs définitions pour l’art thérapie.  J’ai retenu celle-ci :

 L’art thérapie, c’est l’accompagnement thérapeutique de personnes, généralement en difficulté, à travers la création d’œuvres artistiques (J.-P. Klein, Penser l’art thérapie).

Art Therapie

L’art thérapie c’est donc une forme de psychothérapie qui fait appel à la médiation artistique comme moyen d’expression et comme moteur de transformation.

Objectifs de l’art thérapie Le but principal de l’art thérapie est de susciter un processus de guérison, de transformation chez la personne, de restaurer un équilibre psychique. Pour ce faire, elle va chercher à mobiliser deux ressources qui existent chez chaque être humain : la capacité de s’exprimer et de créer. Les médias artistiques utilisés sont divers : j’utilise le modelage de la terre, le collage, la peinture, le dessin et l’écriture spontanés, les contes, les masques et les marionnettes.

Courants psychologiques en art thérapie

L’art thérapie s’inspire de plusieurs courants de pensée : humaniste, psychanalytique, de la Gestalt ou Jungien… Je puise les références pour ma pratique à ces différentes sources : mes valeurs, mes expériences et mes convictions me guidant dans ma sélection. De nombreux livres parlent de l’art thérapie, de ses origines et de ses modes opératoires.

Spécificités de l’art thérapie

Elle diffère des autres thérapies par le langage d’expression qu’elle privilégie. L’art thérapie permet de s’exprimer autrement que par le langage verbal car elle privilégie d’abord les images. Ce faisant, elle permet à la personne de se connecter à d’autres parts d’elle-même - comme son imaginaire et son inconscient – et ainsi à se mettre en contact avec de nouvelles ressources qui pourront peut-être apporter de nouvelles solutions. L’art thérapie, parce qu’elle fait la part belle à l’expression métaphorique et symbolique, permet aussi de se dire tout en délicatesse, sans se mettre à nu. Une autre différence importante est que l’art thérapie utilise le processus créatif comme moteur de la thérapie. C’est en créant, en donnant forme à un vécu difficile dans une œuvre, en l’observant, qu’on ouvre un possible chemin d’acceptation et qu’on permet la libération de cette souffrance. Le changement s’installe peu à peu, au fur et à mesure que le parcours d’œuvres se fait. Elle diffère aussi par le fait que la personne est physiquement activement impliquée dans le processus. L’art thérapie est une approche basée sur l’expérience. Elle implique le corps à travers l’action créatrice. Elle invite les sensations, les émotions et la pensée. Pendant le processus art-thérapeutique, la personne fait des liens entre sa production artistique, ses sensations, ses émotions et les pensées correspondantes, entre son œuvre, son corps et son esprit. Ce processus lui permet d’accéder à un savoir nouveau qui l’enrichit. Elle a la possibilité de chercher et de trouver en elle-même de nouveaux repères.

Publics en art thérapie

Comme toute approche psychothérapeutique, elle s’adresse aux personnes (enfant, adolescent, adulte) qui font face à des difficultés émotionnelles et/ou relationnelles importantes. Une personne peut commencer une art thérapie suite à une prescription médicale ou sur initiative personnelle. Parce que le langage verbal y occupe une place secondaire, l’art thérapie convient particulièrement bien aux personnes :

  • ayant un accès difficile à la parole parce que cette fonction n’est pas encore totalement développée ou parce qu’elle présente des lacunes : jeunes enfants, adulte parlant une autre langue, personne souffrant d’une déficience dans la fonction du langage verbal (e.g. post-trauma, handicap, démence, psychose, autisme).
  • éprouvant des difficultés à aborder certains contenus (e.g. interdit, secret, culpabilité, honte, traumatisme profond).
  • ayant un rapport difficile avec leurs émotions, qui en sont coupées ou qui se sentent vite débordées par elles.
  • ayant tendance à trop rationaliser, à trop mentaliser.
  • se trouvant dans une impasse en thérapie verbale.

Elle se pratique en institution ou en cabinets privés, en séance individuelle ou en groupe.

Faut-il avoir des dispositions artistiques pour entamer une art thérapie ?

Aucune expérience artistique n’est nécessaire pour pratiquer l’art thérapie. L’accent est mis sur l’expression personnelle et le processus créatif. Dans ma pratique, je mets en place un cadre qui se veut sécurisant. J’accorde beaucoup d’importance à la qualité de la relation et à l’écoute. La confidentialité, le non-jugement, la non-interprétation et le respect sont également des éléments essentiels.

Les bénéfices de l’art thérapie

Se référer à l’article Quels bénéfices pour moi ?.

Les autres champs d’applications

Il arrive que l’art thérapie soit utilisée dans d’autres contextes que la psychothérapie. Personnellement, je préfère dans ce cas alors ne plus parler d’art thérapie au sens strict et j’utilise le terme général de médiation artistique. Je pratique la médiation artistique dans les champs de la créativité, du développement de la personne et de l’apprentissage. Voir pour cela l’article « Quels champs d’application pour la médiation artistique ».

Pinit Fg En Rect Red 20