Cahiers de coloriage anti-stress & art thérapie.

Un recadrage s’impose!

01/10/2015  -   Natacha PIROTTE, art thérapeute.

Cahier Coloriage

Avez-vous déjà lancé une recherche sur internet avec les mots-clés « livre art thérapie » ? Je l’ai fait récemment et j’ai été surprise de trouver en haut de page des références à des cahiers intitulés « Art Thérapie : coloriages anti-stress ».  

Peut-on vraiment dire que le fait de colorier des vitraux, des forêts féériques et des personnages de Walt Disney dans un cahier relève de la pratique de l’art thérapie ? Et en quoi est-ce une activité anti-stress ?

Le coloriage, une activité anti-stress ?

Colorier, c’est selon le dictionnaire Larousse, l’action d’appliquer des couleurs dans les espaces délimités par les contours d’un dessin. C’est une activité qui va demander une certaine concentration pour ne pas dépasser les lignes. La personne qui la pratique va donc diriger une partie de son attention sur ce qu’elle fait, et moins sur ce qu’elle pense. L’activité est assez simple, automatique et répétitive. Et après un certain temps, un rythme s’installe…rassurant… celui du crayon qui va et vient. L’esprit se met à vagabonder et la tension mentale s’estompe.

Le stress c’est l’ensemble des réactions de l'organisme lorsque celui-ci est soumis à des pressions et des contraintes de son environnement. Le stress nous permet de nous adapter à notre environnement en constante évolution. Il se manifeste dans le corps par une augmentation du rythme cardiaque, une accélération de la respiration et de la tension musculaire. Il devient néfaste quand il s’installe dans la durée, quand il n’est pas suivi par une relaxation. 

Selon le Dr. Herbert Benson, la relaxation repose sur deux ingrédients : la répétition et la non-fixité de la pensée. On retrouve dans l’action de colorier ces deux ingrédients. Le coloriage peut donc être relaxant au sens donné par le Dr. Benson.

Cependant, dans certains cas, le coloriage sera rapidement perçu comme limitant, ennuyant, puéril et il va plutôt engendrer de la frustration …ce qui contribue davantage à augmenter le niveau de stress qu’à le diminuer.

L’esthétique joue aussi un rôle important dans les cahiers de coloriage : dans le choix des couleurs, la personne cherche à produire quelque chose d’harmonieux, de joli, quelque chose qu’elle sera fière de montrer. En ce sens, colorier peut engendrer des émotions positives qui vont contribuer à réguler de manière favorable l’état émotionnel de la personne. 

Mais la poursuite de résultats esthétiques peut aussi engendrer des effets inverses comme le sentiment d’échec ou celui de dévalorisation par comparaison.

Le coloriage, une activité mindfulness ?

De nombreuses études scientifiques ont montré que la pratique de la pleine conscience - mindfulness – réduisait le stress. On peut légitimement se poser la question de savoir si le coloriage dans ces cahiers est une activité dite de pleine conscience. Mais que signifie mindfulness ? Selon Jon Kabat-Zinn c’est diriger son attention de manière délibérée, au moment présent et sans jugement de valeur. 

La tradition bouddhiste où des moines créent un mandala de sable s’inscrit dans cet esprit de pleine conscience. Cette activité artistique qui consiste à remplir des espaces pré-dessinés avec des grains de sable de couleur est assez répétitive et demande beaucoup de concentration au moment présent. Elle a aussi une portée spirituelle : son intention est de faire méditer sur le caractère éphémère de la vie et le détachement matériel …car à peine fini, le mandala est détruit par ceux-là mêmes qui ont mis tant d’efforts à le réaliser. 

Les cahiers de coloriage ne sont pas per se une activité dite de « pleine conscience ». Il ne le devient que s’il est pratiqué délibérément dans cet esprit-là. Il ne s’agit plus alors de « laisser vagabonder son esprit » mais d’être pleinement à ce qu’on colorie, vit, ressent, être ancré dans l’ici et maintenant, et … sans attente de résultat.

Les cahiers de coloriage, une activité art thérapeutique ?

L’art thérapie, c’est la rencontre de deux univers- celui de l’Art et celui de la Thérapie. Ce qui en résulte n’est pas facile à définir.  Il existe par conséquent plusieurs définitions pour l’art thérapie, ainsi que plusieurs champs d’application. 

Comme définition j’ai choisi celle proposée par J.-P. Klein  : l’art thérapie, c’est l’accompagnement thérapeutique de personnes, généralement en difficulté, à travers la création d’œuvres artistiques. Le but principal de l’art thérapie est de susciter un processus de transformation chez la personne. Pour ce faire, elle fait appel à deux processus : l’expression et la création.

Colorier dans les cahiers n’est pas une activité art thérapeutique au sens de la définition donnée ci-dessus car les ingrédients suivants se déclinent différemment :

  • Intention : l’intention de l’art thérapie est de susciter un processus de transformation et de réparation de la psyché. On peut prêter aux cahiers de coloriage l’intention de diminuer le stress en générant un sentiment d’apaisement.
  • Accompagnement : comme toute thérapie, le processus art thérapeutique s’inscrit dans une relation, celle existant entre le client et l’art thérapeute. Avec le cahier de coloriage, cette relation est inexistante puisque le thérapeute est absent.
  • Expression et création : l’art thérapie a pour but de favoriser une expression personnelle au travers d’une création singulière qui traduit le vécu du client. Le résultat esthétique est secondaire, l’accent est mis sur le processus et sur la manière dont l’œuvre rend le vécu. Dans les cahiers de coloriage, la part d’expression personnelle est limitée puisque les images sont prédessinées et se réduit au choix des couleurs et du type de crayon. Le cahier de coloriage ne rend pas non plus compte du vécu de la personne. Finalement, l’accent est mis sur l’esthétique.

Oeuvre Art Therapie

Exemple d’œuvre réalisée dans un cadre art thérapeutique

Le coloriage, en tant que technique, peut-il être utilisé dans un cadre art thérapeutique ? Oui, certainement. En fonction du public et des objectifs poursuivis, un art thérapeute peut proposer à un moment donné la technique du coloriage dans ses séances ou ateliers.  Cela peut être le cas lors de thérapies de soutien par exemple ou pour renforcer un sentiment de contenance chez la personne. 

Les cahiers de coloriage et l’art thérapie sont deux choses différentes

L’activité de colorier dans des cahiers peut générer un sentiment d’apaisement chez certaines personnes et réguler leur état émotionnel…ce qui explique probablement en partie le succès de cette pratique…et c’est tant mieux pour les personnes qui s’y adonnent régulièrement. Tout ce qui permet d’améliorer le bien-être est bienvenu !

Cependant, on ne peut pas l’assimiler de facto à une expérience de pleine conscience. Et ce n’est pas non plus de l’art thérapie au sens où nous l’avons définie. L’association des mots « coloriage » et «art thérapie » sur ces cahiers me parait donc incorrecte car réductrice en ce qui concerne l’art thérapie. L’art thérapie ouvre un champ de créativité, d’expression et de thérapie bien plus large que celui du coloriage.

 

Alors, si vous souhaitez découvrir l’art thérapie, renseignez-vous… il y a sûrement un art-thérapeute compétent non loin de chez vous. 

Natacha PIROTTE, art thérapeute, www.artnme.be

Références

(1) Cathy Machioldi – Are You Having a Relationship with an Adult Coloring Book?  

(2) Herbert Benson – The relaxation response

(3) Jon Kabat-Zinn – La pleine conscience 

 

Pinit Fg En Rect Red 20